Home / Avis professionnel / N ° 1 – Éric Larouche vous présente: les 7 secrets pour réussir votre processus d’emploi

N ° 1 – Éric Larouche vous présente: les 7 secrets pour réussir votre processus d’emploi

Les 7 secrets pour réussir votre processus d’emploi

Mes candidats me demandent toujours comment ils doivent se comporter durant leurs entrevues d’embauches. Étrangement, comme gestionnaire, la plupart d’entre eux ont dû faire passer des centaines d’entrevues aux gens voulant travailler pour eux. Ils sont déjà des experts de la question et, pourtant, le stress en fait douter plusieurs ! Le titre est trompeur, car il n’y a aucun secret ou généralité qui s’appliquent aux lignes suivantes ! Laissons tomber les tabous !

7 = LA FAMEUSE TENUE VESTIMENTAIRE

Il n’existe pas d’étiquettes précises concernant l’habillement d’un homme ou d’une femme pour aller en entrevue. Il est clair qu’une tenue professionnelle est toujours de mise, mais de grâce messieurs dames, cessez de vous en faire avec ce sujet avant votre entrevue. Vous ne devriez en aucun cas laisser le choix vestimentaire devenir une distraction au détriment du contenu de vos dires. Habillez-vous avec ce que vous aimez et ce qui est approprié, bref soyez confortable !

6= LA PONCTUALITÉ ET LA PRÉSENTATION

J’ai toujours un « haut-le-cœur » lorsqu’un candidat arrive en retard ou quand sa bonne humeur n’est pas au rendez-vous. Vous devez arriver avec une préparation sans faille et une solide attitude. Arriver en retard est une « mise à mort » de votre candidature avant même que l’entrevue soit commencée dans 95 % des cas. Le trafic ou le mauvais temps ne sont pas les problèmes du recruteur. Les postes de gestionnaires, peu importe le domaine, sont des occasions extrêmement convoités et commencer votre entrevue avec une aire de bœuf n’est pas une solution souhaitable. Surtout en haute sphère décisionnelle, je répète, surtout en haute sphère décisionnelle…

NE PAS FAIRE SON « JOE CONNAISSANT »

Pour les postes de gestionnaires plus « techniques », en ingénierie ou en développement d’affaire de toutes sortes, il peut être tentant de vouloir démontrer son savoir. Vous devez absolument démontrer vos connaissances et compétences de manière claire et concise, mais attention à l’approfondissement excessif ! Particulièrement au niveau corporatif, les recruteurs font parti intégrale des RH, donc ils sont des « gardiens corporatifs ». Montrer que vous en savez plus qu’eux (ce qui est vrai à 95 % du temps) est un pari risqué. Vaut mieux savoir se contenter de rester conservateur, avec un message clair et simple. Se lancer dans de grands monologues ne vous aidera pas à gagner l’estime et le respect des RH, passage obligé avant le grand boss !

4= ATTENTE SALARIALE ET CONDITIONS D’EMBAUCHES

Deux grands tabous de la recherche d’emploi ! L’avantage de faire des affaires avec une agence de placement est que vous saurez le salaire avant de vous rendre en entrevue physique. Vous saurez également les conditions d’embauches, ce qui ne sera pas le cas si vous allez directement au corporatif. Si vous êtes le dernier cas, assurez-vous de vous informer avec des gens du milieu pour avoir une idée du « marché ». Vous ne voulez pas gonfler vos demandes, mais les baisser est aussi contre-productif. Ceci peut être perçu comme un manque d’envergure. Soyez honnête avec vous-même, notamment avec le rendement que vous serez en mesure de fournir. Si vous exagérez vos exigences salariales, vous exagérez aussi vos talents, donc vous ne garderez pas cet emploi de vos rêves pour très longtemps…

3= ENTREVUE = DISCUSSION

Le but premier d’une entrevue d’embauche est d’établir un lien entre deux personnes. Vous devez absolument avoir une bonne chimie avec le gestionnaire en place et ce même gestionnaire doit ressentir que vous êtes intéressé par ce qu’il a à dire & offrir. Les longs monologues héroïques ne vous mèneront nulle part. Pour chaque question posée, donnez une réponse directe et précise. Le recruteur, en général, vous demandera de développer et ainsi vous pourrez vous avancer avec de la profondeur.

2= ÊTRE SOI-MÊME ET BIEN ANALYSER SA SITUATION

Trouver un nouvel emploi pour un gestionnaire est quelque chose de très risqué. Contrairement à des employés, un gestionnaire qui manque son coup à un endroit donné de son parcours peut voir sa crédibilité amoindrie, voire sa carrière détruite. Les raisons sont nombreuses : mauvais « fit » avec le patron en place, charge de travail trop lourde, incompatibilité avec la « philosophie » de la compagnie et j’en passe. Si vous perdez votre emploi après quelques mois d’embauche, il est quasi acquit que les recruteurs aient un doute à votre endroit. Les références ne seront pas prises au sérieux, et votre crédibilité prendra un certain temps avant de revenir à niveau. L’enjeu est donc trop important pour « s’enfarger dans les fleurs du tapis ». N’essayez jamais de dire au recruteur ce qu’il veut entendre. Il est impossible de prévoir à 100 % ce que quelqu’un veut entendre, et encore moins qu’en cela est relié à une question philosophique de fonctionnement de compagnie.

J’ai vu des candidats être des maîtres des entrevues être renvoyés parce qu’ils ne livraient pas la marchandise. J’ai vu des excellents candidats être pourris en entrevue et pourtant faire un excellent travail par la suite. Il y a toujours un travail d’analyse rigoureux à faire avant de commencer un processus de changement d’emploi. Mais de grâce, restez vous-même. Vous devrez toujours vous adapter à la personne devant vous bien sûr, mais pas au détriment de ce que vous pouvez apporter comme véritable contribution. L’orgueil mal placé n’a pas sa place en entrevue…

1= SAVOIR CHOISIR

Le plus grand défi d’un décideur : où dois-je aller ? Le but de cet exercice d’écriture n’a rien à voir avec l’idée « d’absolument avoir l’emploi ». Réussir son entrevue, c’est aussi comprendre que cette opportunité n’est pas faîtes pour vous. Savoir choisir ses batailles est peut-être la leçon la plus difficile à maîtriser pour un gestionnaire. Vous êtes un gestionnaire parce que vous aimez diriger, voire contrôler. Il est très facile de penser que rien n’est à notre épreuve et pourtant, le mur peut arriver très rapidement. Croyez-moi, quand on frappe le mur, ça fait mal…

CONCLUSION

J’espère que ces quelques paragraphes aideront certains d’entre vous dans votre processus d’embauche. L’important est de rester soi-même et de comprendre les gens devant vous. Si jamais vous n’avez pas une bonne chimie avec le recruteur, dites-vous simplement que ce travail n’est peut-être pas fait pour vous et… au suivant !

J’espère que le tout vous aura été utile et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires ou à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *